Le conseil en évolution professionnelle permet de « mettre tous les acteurs autour de la table » (Unagecif)

La mise en place du CEP (conseil en évolution professionnelle) « n’est pas une révolution pour nous », car « nous faisions depuis longtemps » du conseil, déclare Gilles Saveret, président (CGT) de l’Unagecif, lors d’une interview à l’AEF sur les conséquences de la réforme de la formation professionnelle. Comme l’écrit AEF.

Créé en 2011, cet organisme gère le CIF (congé individuel de formation) de la Banque de France, de la RATP, de la SNCF et du secteur des industries électriques et gazières (EDF et GDF Suez essentiellement) (1). Il a collecté 33 millions d’euros en 2015. L’organisme a signé une convention de partenariat avec Agefos PME, l’Opca de ces entreprises, afin d’être présent sur le territoire et de « limiter les ruptures dans les parcours de formation », explique France Velazquez, la directrice générale